UA-28750215-1
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

15/11/2015

Poème de circonstance

Dans le TGV qui me ramenait de Paris hier soir, je lisais "les fils du jour" de Yahia Belaskri et je trouve ce poème du cheikh Al Akbar, Ibn Arabï ; je le partage car je le ressens bien à propos et je m'y reconnais

Mon cœur contient désormais toutes les formes :

Il est pâturage pour les gazelles, monastère pour les moines

Demeure pour les idoles, Kaaba aux pèlerins,

Tablettes de la Torah, exemplaire du Coran.

Ma religion est l'Amour, là où ses montures le mènent,

l'Amour est ma religion et ma foi.

Que cette nouvelle semaine qui s'annonce soit profitable pour chacun de nous, après ces événements tragiques qui nous replacent face à nous-mêmes, et à tout ce que nous avons laissé, oublié d'essentiel : notre appartenance humaine et notre devoir envers notre humanité profonde.

13/01/2013

Le grand Ramdam

Moment de tristesse en ce jour qui nous montre, une fois de plus, que les Français ne sortent pas de leur fonctionnement néfaste et à courte vue ! Toujours enlisés dans le système du "pour ou contre" et donc, de la radicalisation ! La vie, on le voit même dans la nature, n'est pas dans un fonctionnement "tout blanc ou tout noir", plein de variantes existent. Et une société harmonieuse ne peut pas se construire sur de telles bases de radicalisation et d'affrontement mais seulement sur le dialogue et le compromis.

Lire la suite

29/04/2012

de la colère d'un peuple

Après ce premier tour de l'élection présidentielle, je continue de m'interroger sur ce vote massif pour l'extrême droite et au-delà de ce que l'on peut entendre de partout souvent valable par ailleurs. Cet écrit est un essai de philosophie appliqué à cette actualité. Sans doute également, sur fond d'expérience personnelle, en comprendre la forme expressive, après avoir saisi les multiples raisons de cette colère.

Car la colère, je la connais. Ma colère personnelle constamment incluse dans la colère collective ; c'est elle qui m'a poussée à l'engagement militant, syndical, associatif puis politique. Ce refus de ce qui est imposé et jugé inévitable mais qui m'écrase, qui nous écrase, et cette volonté de déjouer le cours des choses néfaste. Colère qui nous conduit un jour à dire "Non, ça suffit, pas ça".

Lire la suite