UA-28750215-1
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

01/05/2014

Triste 1er Mai !

Hier soir, élection du président de Thau Agglo : déception et une sensation de dégoût ! Après la ville, maintenant l'agglo, il a déjà le syndicat mixte ! Le maire de Sète (3ème mandat !) et sa bande étend son pouvoir comme une araignée qui tisse sa toile et emprisonne. Ne nous y trompons pas ! Ce qui se passe ici est aussi ce qui se passe dans notre pays, en Europe et dans le monde. A la fois les tendances mondiales actuelles influencent notre pays de Thau, de même ce qui se manifeste et se crée ici renforce ces volontés et puissances antidémocratiques reposant sur un système égocentré et mercantile : j'achète, je fais pression, je dissimule, j'abuse de tout ! Sète, Ukraine, Soudan, etc. pour moi, ce sont les mêmes phénomènes humains qui se manifestent.


Face à cela, nos petites actions, réactions, (ceci dit sans aucune note péjorative, car elles ont l'honneur d'exister et sont sans doute nécessaires), mais quelles sont-elles face à ces rouleaux compresseurs, au sens propre comme au sens figuré ? Ils écrasent les consciences autant qu'ils s'emparent des terres.

Quand aurons-nous compris qu'il ne s'agit pas de combattre la mondialisation pas plus que de se bagarrer seulement par voie électorale à notre petit niveau ? Il s'agit de bien autre chose. Nous n'en sommes plus à des combats entre partis ou entre idéologies, ou contre la finance, pour garder des droits acquis. Nous sommes face à une lutte d'une autre nature qui nous concerne tous, quelles que soient nos pensées et nos convictions : sommes-nous pour une société équilibrée qui décide et se bat pour retrouver, ou réinventer, un vivre ensemble digne d'être humain ? Sommes-nous des vautours ou des êtres doués d'humanité ? Là, est la vraie question aujourd'hui et donc les choix que nous devons faire en conscience avant d'agir. Alors, dans une telle situation, que signifient nos replis sectaires ou frileux ? Ce n'est plus le temps des crispations sur des principes ou de pseudo certitudes ou affirmations d'un temps qui durent toujours, ce n'est plus le temps des peurs de nos ego pas plus que leur sur-affirmation.

Depuis les résultats des municipales, j'ai un mot, avec tout son sens, présent en moi, non seulement dans ma tête mais dans tout mon être : Résistance, entrer en résistance. Comme pendant la guerre de 39-45, comme les Chiliens sous Pinochet, comme aujourd'hui des Italiens du Sud, comme les Ecossais, les Indiens Sud Américains, pour reconquérir leurs terres. Nous perdons les terres qui sont les nôtres, grave, nous perdons notre humanité. La résistance, quels qu’en soient les motifs, est une attitude, un positionnement, des actions adaptées créant un système parallèle.

Je ne peux pas me résigner à cela ; même écœurée et profondément triste, je ne peux pas baisser les bras ; ensemble, nous nous devons de partager l'essentiel de ce que nous sommes et inventer de nouvelles formes de lutte. Soyons à la hauteur de ce que nous sommes : des êtres humains ! et faisons tout pour cela, à commencer par se réunir au-delà des frontières habituelles et sans aucune volonté d'hégémonie sur l'un ou sur l'autre, en véritable coopération égalitaire. Le premier combat est d'apprendre et d'oser cela, pour que nous puissions être et faire la suite.

Saisissons-nous également de toutes les opportunités pour enrayer ce mauvais raz de marée ! Aussi, ne négligeons pas la prochaine échéance électorale car elle est primordiale : les élections européennes ! Les pays se droitisent de plus en plus, les USA maintiennent aussi leur pression, le FN s'en empare ! il est plus qu'urgent d'avoir la constitution d'une Europe digne de ce nom, avec un véritable gouvernement européen et non maintenir des compromis entre Etats qui ne cessent de bloquer toute évolution. J'étais à Montpellier, samedi dernier 26 avril, soutenir Robert Rochefort et lui manifester mon amitié. Lors du débat de l'après midi, il était intéressant de voir que lui et José Bové avaient les mêmes convictions et les mêmes projets pour l'Europe, à quelques détails près ; parce que, eux seuls, MoDem et Ecologie les Verts remettent en cause le système actuel, ce que les partis majoritaires n'osent pas faire de peur de perdre leur pouvoir actuel. Je vous invite, pour cela, à lire le livre co-écrit par Guy Verofstadt et Daniel Cohn Bendit "debout l'Europe". Si l'Europe s'éloigne de cette perspective et donne encore plus de pouvoir aux anti et à la droite, comme ici au niveau local, alors que nous restera-t-il comme espace d'espoir et d'initiative ?

Il y a des moments d'importance qui nous obligent, parfois, à sortir de nos habitudes de penser et de faire ....

Je vous y invite, en fraternité, collègues humains 

Les commentaires sont fermés.