UA-28750215-1
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

21/01/2014

un nouvel an et quoi de nouveau ?

Bonjour à vous,

depuis si longtemps que je ne suis pas venue vous retrouver sur ces pages ! ....

Prise dans de nouvelles aventures, je n'ai pas vu le temps passé ! Ou plus exactement, consciente du temps qui coule sans venir vous retrouver ici, je ne me suis pas octroyée ce moment de partage. Occupée ? certes. Fatiguée ? quelque fois. Mais davantage sans doute, la difficulté de quitter le quotidien et prendre distance philosophique suffisamment longtemps pour avoir envie d'écrire. Pourtant, les sujets ne manquent pas ! .... je profite de ce début d'année pour faire le point et vous souhaiter le meilleur, c'est-à-dire sortir de ce qui nous enlise et nous enferme pour aller au devant, vers l'avant, vers ce qui nous ouvre vers une plus belle humanité qui ne demande qu'à éclore si nous avons le courage et la détermination pour y contribuer .....


Que dire de ce que nous vivons en ce moment ?

Je suis triste de constater que la guerre se manifeste toujours autant, plus peut-être, et dans tous lieux de notre planète, quelle qu'en soit la forme, y compris dans notre pays ! Triste de constater que la plupart des dirigeants se comportent comme des marionnettes qui ne connaissent rien à la marche du monde et de l'humanité, à la recherche perpétuelle du décret ou de la loi qui va contrôler le virus plus que de rechercher la source réelle des conflits et des malheurs. Ajoutant à la guerre ambiante leur propre guerre pour rester au pouvoir, colmater les brèches, faire semblants d'être au pouvoir car eux-mêmes ont souvent perdu le Nord et ne mesurent pas - ou mal - leurs possibilités ! Sans repères réels pour les uns, ou sinon le pouvoir arbitraire pour d'autres, comment diriger les nations ?

J'ai cru un instant, et je l'ai souhaité, que la mort de Nelson Mandela allait nous réveiller, nous mettre face à notre projet de terrien, vivre ensemble dans l'entente et le partage. Las ! Il y avait une sorte de mascarade entre le regret sincère de la perte de cet Homme Honorable et les actualités qui n'ont pas changé d'un iota même pendant cette semaine de célébration ! ... Pas même le moindre signe de trêve quelconque ! ... pas la moindre remise en cause des actions du monde ! ... Que peut-t-il ressentir devant cette situation ? Comme s'il n'appartenait pas à notre humanité, un extra terrestre, vénéré mais hors du monde actuel, déjà inscrit dans les contes et légendes mais plus dans la réalité, dans la réalité d'aujourd'hui ! ...

Tristesse, mais pas découragement

Dans ce temps qui nous a séparé, j'ai continué mon chemin d'action militante et aussi de compréhension. Engagée et très impliquée dans la campagne électorale pour les élections municipales auprès de Philippe Sans, réflexion et prise de conscience étaient comme toujours, présentes. La rencontre des habitants, l'élargissement au fil du temps de l'équipe de campagne, les idées-programme qui s'affinent, le partage qui aboutit à la co-création, autant de manifestations d'une humanité en marche sur d'autres bases. Lieu d'expression et d'actualisation d'une nouvelle expérience humaine où l'on peut même remarquer les changements personnels de certains. Vérification que la véritable collaboration est possible, malgré les différences de toutes sortes, si les bases en sont bien posées. Merci à Philippe et à tous ceux qui, consciemment, ont œuvré dans ce sens, car, plus qu'une aventure politique se joue une belle aventure humaine.

Cela m'a donné, y compris pour moi-même, l'occasion d'analyser plus finement le rapport que chacun entretient avec le désir de reconnaissance et le pouvoir ; ce mot et cette réalité dont on parle tant en politique, soit-disant lieu de perdition, de toutes sortes de tentation pour égos trop affirmés qui n'ont rien à faire du peuple ! ....

Intéressant effectivement ! 

Depuis six ans nous avons appris à observer, écouter, penser et agir ensemble ; ce n'est pas seulement un apprentissage de la chose publique, c'est également l'exercice du faire ensemble, en complémentarité. Si Philippe se présente, soutenu par son équipe et bien au-delà, comme "un maire autrement" c'est bien cela qui est signifié : le pouvoir est la "possibilité de faire ensemble et pour l'ensemble" et non la gloriole, l'intérêt personnel, l'autoritarisme ou l'affairisme. La politique : lieu des possibles ; à nous de choisir lesquelles pour le meilleur de la ville et de ses habitants.

Je vous parlais en début de ce texte de guerre. Que dire de certains candidats qui utilisent effectivement des mots guerriers, de combat, de salut public pour se présenter devant les électeurs ? Pour quels héros se prennent-ils ? Quelle est cette ville de Sète qui mériterait des guerriers ? Que signifie cette attitude empreinte aux médias qui ne parle que d'opposition armée de toute sorte ? 

Plus encore, dans ce monde déboussolé, est-ce la guerre ou la paix et la sérénité qui nous ouvriront les portes d'un meilleur avenir ? Faut-il rechercher l'accentuation du chaos et donc la recherche imaginaire d'un super héro vengeur qui risque, en récompense, de récupérer pour lui-même toutes les pièces d'or ? Certains s'activent à cela partout dans le monde et les média les mettent en premier plan.

Le monde actuel a besoin de douceur, de sérénité pour retrouver le sens de son humanité. Les craintes alimentées par de faux prophètes déclenchent des envies de défense ou même d'attaque pour éviter de se défendre. Ne tombons pas dans ce piège. Ouvrons nos oreilles et nos cœurs et nous trouverons tranquillement, les voies du possible, une autre forme de pouvoir, celui de penser et d'agir "avec" et non pas "contre". 

C'est mon vœu sincère pour 2014 : une société apaisée qui retrouve sa puissance d'être par l'écoute, le partage, la joie de chacun, chacune, pour créer et vivre ensemble une nouvelle étape de notre humanité !

 

Les commentaires sont fermés.