UA-28750215-1
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

20/07/2013

Voix Vives de Méditerranée, édition 2013

Depuis le début de la semaine, les rues se parent de phrases poétiques qui annoncent cette semaine particulière ; puis les stands, estrades et chaises longues prenent place au soleil ou à l'ombre d'arbres rares. Annonces des temps de langueur et d'écoute où l'on se laisse porter. Je sens la joie monter en moi, à l'approche de ce temps de "vacances" où j'oublie tout pour plonger seulement dans la musique des mots, des langues et des instruments qui les accompagnent. Un autre monde qui pourtant me ressemble ! ....


Comme à l'accoutumée, vendredi soir, spectacle d'ouverture qui donne un avant goût de la semaine. Samedi midi, ouverture officielle et discours. J'apprécie Salah Stétié et son humour habituel parlant de Maîté disant à peu près ceci : heureux et pourtant inquiet car c'est une "addictionniste" ; elle a décidé d'exporter le festival et "d'annexer" Gênes puis El Jadida et bientôt Tolède. Mais les annexés sont d'accord ... bientôt ce sera la mondialisation, elle ira jusqu'en Chine.

Après cette boutade, Maïté prend à son tour le micro et réaffirme son engagement pour la poésie, art qui ne rapporte rien ou si peu (la plupart des poètes ont un autre métier pour assurer leur subsistance, traducteur, enseigant, éditeur, cinéaste parfois ...) ; son désir que la poésie soit accessible et liée au quotidien, gratuitement et dans les rues et jardins, passages empruntés comunément.

Et elle poursuit : La poésie parle de nous, de nos vies, de nos sentiments, même si l'on n'en a pas une conscience claire nous les portons en nous ; le poète sait les formuler comme nous ne saurions pas ou nous n'oserions pas le faire. Il est notre porte voix, il parle du monde, d'aujourd'hui, de l'humain, Nous, en somme ...

Certains veulent en faire un art et langage d'initiés, "c'est élitiste" disent-ils ; le coeur pour s'exprimer n'a pas besoin d'étude longue, pas plus que pour recevoir, c'est un langage profondément humain ; certains confondent car ils ont perdu la boussole de leur essence humaine au nom de l'idéologie ou de l'intellectualisme. Dommage pour eux .... L'ouverture du coeur ne s'achète pas, elle se donne. Elle est ou elle n'est pas. Elle se partage aussi 

Moi, j'use et sans modération ! ......

Les commentaires sont fermés.